Sagesse bouddhiste

sagesse bouddhiste

Sur les chemins de la sagesse bouddhiste…

Bouddha, l’éveillé en sanskrit, désigne celui qui ayant parcouru les voies de la sagesse bouddhiste atteint le Nirvana. Aussi désigné comme « celui qui a vaincu » ou le « bienheureux », nous vous proposons les citations les plus pénétrantes issues du bouddhisme.

Chaque matin nous renaissons à nouveau. Ce que nous faisons aujourd’hui est ce que qui importe le plus.

Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s’il te montrait un trésor. Attache-toi au sage qui réprouve tes fautes. En vérité, c’est un bien et non un mal de fréquenter un tel homme.

Il ne faut pas se fier aux choses qui ne peuvent pas arriver, car c’est justement celles-là qui arrivent.

N’interrogez pas le silence car il est muet… c’est en nous même que nous devons chercher la délivrance.

Le plaisir se ramasse, la joie se cueille, et le bonheur se cultive.

Celui qui a entendu la Loi, celui qui voit, celui qui se plaît dans la solitude est heureux; lié à l’existence au milieu des créatures vivantes, et ne faisant pas de mal, il est heureux dans le monde. Parvenu à se mettre au-dessus des vices, exempt de passions, il est heureux dans le monde. Celui qui a dompté l’égoïsme et l’orgueil est parvenu à la suprême félicité.

Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde.

Il y a quatre pensées illimitées : l’amour, la compassion, la joie et l’égalité d’âme.

Le secret de la santé pour l’esprit et le corps n’est pas de déplorer le passé mais de s’inquiéter de l’avenir, d’anticiper les problèmes et de vivre l’instant présent avec sagesse et sérieux.

La paix vient de l’intérieur. Ne la cherchez pas à l’extérieur.

Mon action est mon seul bien, mon action est mon héritage, mon action est la matrice qui me fait naître, mon action est ma race, mon action est mon refuge.

Tout ce qui n’est pas à vous, abandonnez-le. Lorsque vous l’aurez abandonné, cela vous conduira à votre bien-être et à votre bonheur.

Il n’existe rien de constant, si ce n’est le changement.

J’appelle sage celui qui, tout innocent qu’il est, supporte les injures et les coups avec une patience égale à sa force.

Si tu ne trouves pas d’ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête ou un éléphant dans la forêt.

Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent.

Faire de grand discours éloquents n’est pas une preuve de sagesse. L’homme apaisé, sans haine ni peur, mérite d’être appelé sage.

Avec nos pensées, nous créons le monde.

C’est par la foi que l’on peut traverser les courants. Et c’est par la sagesse que l’on obtient la pureté.

Ne croyez pas les individus, fiez-vous aux enseignements ; ne croyez pas les mots, fiez-vous au sens ultime, ne croyez pas l’intellect, fiez-vous à la Sagesse.

Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c’est ainsi qu’on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l’on doit honorer en autrui la croyance qu’on ne partage pas.

Une conscience troublée par les désirs ne peut se libérer. Une sagesse troublée par l’ignorance ne peut se développer.

Attache-toi au sage qui réprouve tes fautes.

L’écoute, la méditation et la contemplation sont trois fondamentaux du bouddhisme. Si ces paroles de sagesse vous ont plu et que vous souhaitez emprunter le chemin du bouddhisme, voici quelques site intéressants qui vous permettront d’en savoir plus sur le sujet:

drikung.kagyu.free.fr : Centre du Bouddhisme Tibétain

dhammadelaforet.org : blog sur la méditation Vipassana

dhagpo.org/fr : site sur la méditation et le bouddhisme